En tournée avec Eugenio et d'autres

Dans le studio

Torombo et Isidro en studio

Je remets le CD à Eugenio en septembre 21

Avec Ramon dans notre jeunesse

Duo Flamenco avec Catherine Vigh

Mon fils Marco

Le projet fut lancé autour de 2014 où j’avais composé une serie de chants que je voulais enregistrer. Á cette époque je tournais au Danemark avec,  entre autres, Eugenio Iglesias, un excellent guitariste de Séville qui a accompagné certaines de mes idoles comme Chiquetete ou La Familia Montoya. L’un de ces artistes talentueux qui vous font vous sentir bien rien qu’en parlant avec vous. Lorsque je lui chanta une de mes compositions il fut quasiment capable de l’accompagner dans l’instant. Mon choix fut fait : je ferai le disque avec lui. Que je sois un français vivant au Danemark lui paraissait en plus intéressant, et il n’y voyait qu’une différence enrichissante.


En décembre 2014 je réunis Eugenio, Torrombo (un danseur doté d’un excellent compas) et Isidro Suarez (percussionniste et musicien génial) pendant cinq jours dans un studio sur l’ile de Møn, avec l’ambition d’enregistrer mes compositions flamencas en live.


Le premier jour fut un désastre: isoler l’indispensable rythmique de Torrombo était impossible. De plus ils découvraient les morceaux au fur et à mesure et je fus rapidement stressé par la situation ce qui se répercuta sur ma voix. Nous décidâmes de nous mettre autour d’une table, Torrombo et Isidro pieds nus se contentant d’utiliser les “nudillos” (marquage du rythme avec les phalanges de la mains sur du bois), les pieds, ou les palmas “sordas”. Nous réussîmes à enregistrer huits des dix thèmes prévus, dont deux avec le bassiste cubain Yasser Pino qui passa une journée avec nous et s’adapta brillamment à la situation.


Je revins fatigué et inquiet chez-moi. Cela allait-il fonctionner? Ramon Maronier, un ami hollandais résidant en Finlande, par ailleurs excellent musicien et guitariste de flamenco, qui avait fait office d’ingénieur du son était reparti avec tout le matériel sonore qu’il fallait trier.


En février 2015, je commençai à chanter sur les pistes musicales qu’il avait sélectionnées. J’ignorai que ce processus durerai jusqu’en mai 2021. Je pense avoir chanté autour de mille fois la plupart des prises. Ce n’est qu’en décembre 2020 que j’ai trouvé ce qui donnait sens à la musique. Outre ces 8 chants, je décidais de m’accompagner moi même sur deux chants que j’avais essayé d’enregistrer en vain avec Eugenio. Cela correspond en plus à ce que je fais actuellement dans mon Duo Flamenco.


Le mixage fut aussi difficile. En dépit de nos efforts, les pistes n’était pas suffisamment isolées les unes des autres. Mon fils Marco, décida de mixer différemment chaque morceau, ce qui peut dérouter au départ, mais ce qui fonctionne mieux compte tenu du matériel dont il disposait.

Voila! Après beaucoup de temps et d’argent dépensés, je suis heureux de pouvoir publier cette musique.